Top

Daran

janvier 7, 2015

Le Monde Perdu

daran1.jpg
Washi Washa/Warner
Sortie : Novembre 2014

Toujours à contre courant, Daran livre avec Le Monde Perdu, un album où tout est ramené à l’essentiel. Les grandes chansons n’ont pas besoin d’artifices, elles vivent par une voix, une guitare et accessoirement ici, un harmonica.

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Telle est la philosophie que Jean Jacques Daran a décidé de suivre pour son dernier opus en date, Le Monde Perdu ; un album fait en solo et entièrement acoustique. Une guitare, un harmonica, une voix, et basta. Une musique élaborée dans la plus pure tradition du folk Nord-Américain, efficace et sans fioritures, sur laquelle se déposent délicatement ses textes soignés et d’autres signés Miossec, Pierre-Yves Lebert et Moran.
Ce nouvel album, enregistré à Montréal, est donc à l’image d’une démarche artistique sans compromis.. à l’image du gars en somme. Lui qui habite au Québec depuis maintenant plusieurs années et dont le style s’inspire directement de cette génération de folksingers ayant emprunté leur expression aux bluesmen du Delta et de Chicago.
Sur Le Monde Perdu, l’auteur-compositeur aborde des thèmes qui lui sont chers ; l’immigration (”L’exil”), les populations déplacées (”Gens du voyages”), les drames sociaux (”Le bal des poulets”), le tout dans une forme dépouillée qui place l’émotion et la sensibilité au premier plan.
Daran nous livre un album introspectif, brut sans être rugueux, simple sans être simpliste.


pub

Comments

Comments are closed.

Bottom