Top

Fights And Fires

février 21, 2013

We Could All Be Dead Tomorrow

fights-and-fires.jpg
Black Star Foundation/Season Of Mist
Sortie : Février 2013

Depuis la création du groupe en 2008 dans la petite ville anglaise de Worcester, le seul et unique but de Fights And Fires est clair ; dégommer les tympans du public en lui balançant un rock hardcore chaotique et enflammé en plein citron. Leur nouvelle mouture, We Could All Be Dead Tomorrow, distille une décoction brûlante qui décrasse sérieusement les tuyaux !

Si, à la ville, les quatre gars de Worcester sont plutôt du genre “gros geeks” un brin bidochons sur les bords, à la scène, les quatre gars de Fights And Fires sont des bêtes sauvages, des brutes épaisses, des fous furieux… et là, on en rajoute un peu, bien sûr.
Biberonné au Motorhead, Thin Lizzy et autres papas du bien vieux hard-rock d’antan, le quatuor assume complètement ses influences “classiques”, sans se prendre à la tête à essayer de suivre un modèle particulier ou certaines tendances actuelles. Ils se contentent simplement de mélanger la musique qu’ils kiffent à un hardcore contemporain bien rugueux, pour arriver à un résultat singulier, survitaminé et aux influences parfaitement digérées. Décomplexé, le truc.
En clair, les Fights And Fires font le boucan qui leur chante, comme ça leur chante et quand ça leur chante (2 albums en 5 ans… des pionniers de la semaine de 12 heures !). Bref. Ils sont là pour se faire plaiz d’abord à eux, et après aux autres.. par la même occaz.
La dernière occaz en date, justement, s’intitule We Could All Be Dead Tomorrow ; un album qui claque où les quatre schyzo-geeks font de leur mieux pour nous en filer le plus de pairs (de claques) possible en l’espace de 11 titres. On s’en prend plein le caisson pour pas un rond… excellent rapport qualité-prix!


pub

Comments

Comments are closed.

Bottom