Top

Gunkanjima

juin 21, 2015

Ghost Island

gunkanjima.jpg
Jarring Effects
Sortie : Juin 2015

Au rayon bizarrerie à faire pâlir de jalousie Mike Patton, Gunkanjima tient une place de choix. Avec Ghost Island, la formation franco-japonaise, aux influences bien trop multiples pour être définissables, nous invite à un voyage sonore pour le moins déroutant, aux confins de l’incroyable histoire de l’île d’Hashima, surnommée «Le Navire de Guerre».

Ilot microscopique au sud du Japon, Gunkanjima est exploité à partir du début du XXème siècle pour sa mine de charbon. Surpeuplé, surexploité, surconstruit… à l’après-guerre, il atteint le record mondial de densité humaine avant d’être brutalement déserté en 1973 suite à l’effondrement du marché. Aujourd’hui atoll fantôme, la pluie et le vent érodent ses bâtiments fantomatiques et ses traces de vie humaine …
Gunkanjima serait donc alors une métaphore, une fable contemporaine sur la folie d’un système industriel totalitaire… destin prémonitoire?
Voix, violon, machines, guitare, batterie, percussions, samplers, nappes électroniques, basse et contrebasse murmurent la géométrie de ces souvenirs. Alternance entre moments de retenue, d’intimité, de précision et de parties lâchées, noise, explosives… Du silence au plein et du plein au silence habité… 3 femmes et 3 hommes, pour une mise en tension non stop, entre dentelle et béton.
Ghost Island est un véritable OVNI aussi fascinant qu’intriguant.

Smart Ace


pub

Comments

Comments are closed.

Bottom