Top

An

mars 31, 2009

Les Japonais qui positivent

Dans les coulisses de l’Elysée-Montmartre, les membres d’An Café se préparent à leur seconde date à Paris. Les cinq japonais jouent ce qu’ils appellent du “Harajuku Dance Rock” ; un son sautillant et joyeux. Miku, chanteur, et Teruki, batteur, se sont livrés à une courte joute orale avec Zikaddict.

miku.jpg


Question : Vous avez entendu parler du syndrome des japonais ? Quand ils viennent à Paris, certains dépriment. Dans le pire des cas, ils se font interner. Tout va bien pour vous ?

Miku : Je suis plutôt déprimé, en fait, parce qu’on est en tournée depuis un bon moment – ce n’est que le milieu du périple – et on commence à avoir le mal du pays.

Q : La nourriture vous manque ?

Miku : Pas vraiment : on mange de la nourriture japonaise tous les jours.

Q : Selon vous, vous jouez du ‘Harajuku dance rock’. Qu’est ce que c’est exactement ?

Teruki : Cette expression définit très exactement la musique que l’on fait.

Q : Il y a d’autres groupes qui jouent de ça ou vous êtes les seuls ?

Teruki : Pour autant que je sache, nous sommes les premiers à introduire le Dance rock dans la scène Visual Kei.

Q : Vous n’êtes pas les premiers à en jouer pourtant.

Teruki : Certainement pas en général, mais dans le Visual Kei, si.

miku2.jpg

Q : Mais le Visual Kei n’est pas un style musical.

Teruki : En effet, mais quand on l’écoute attentivement, on se rend compte qu’il existe un son Visual Kei. Donc on peut le considérer comme un registre musical. Tu devrais voir beaucoup de groupes de Visual Kei pour comprendre ce que je veux dire.

Q : J’en ai vu un bon nombre, pourtant.

Miku : Si tu veux mon avis, pas assez.

Q : Quelle est la pire chose qui vous soit arrivée pendant un concert ?

Teruki : Rien ne s’est jamais passé au Japon, mais à l’étranger, ça n’arrête pas. Entre les fans que l’on retrouve backstage ou sur la scène, ou bien le clavier qui tombe…

Q : Quel est le titre que vous êtes le plus contents de jouer ce soir ?

Miku :Smile Ichiban Ii Onna” est un titre qui nous est très cher, car il rend les fans heureux. On peut les voir sourire depuis la scène ; c’est très important pour nous.

Q : C’est le principe de votre groupe, non ?

Teruki : Oui. Quand on est déprimés, ce sont ces sourires des fans qui nous rendent plus positifs, c’est pour ça qu’il est primordial pour nous d’avoir leur soutien.

Q : Comme dans une grande famille en somme…

En cœur : Exactement !

(Crédit photos : JR)

Comments

Comments are closed.

Bottom