Top

Amp

octobre 11, 2008

Amplement funky !

Une fois de plus devient coutume, le label Strut lance une nouvelle série d’albums (appelée, Inspiration Information) réunissant des artistes/producteurs d’horizons différents le temps d’un ‘soundclash’. Pour le premier volet de la série, Strut a choisi d’associer les riddims ensoleillés des légendes du reggae, Sly Dunbar et Robbie Shakespeare, aux grooves sensuels du soul-man de Detroit, Amp Fiddler… un mélange définitivement funky !

amp2.jpg


Question : Allons droit au but : dis-nous tout sur ce projet avec Sly & Robbie !

Amp Fiddler : (rire) Avec plaisir ! Ce projet est vraiment super cool, parce que Sly et Robbie font partie de mes héros.. je les place au même niveau que Bob Marley et George Clinton. Donc être associé à Sly & Robbie est un grand honneur pour moi !

Q : D’accord, mais comment le projet a t-il prit forme ?

A.F. : Eh bien, comme tu le sais déjà, le label Strut a décidé de lancer une série d’albums dont le but est d’associer des artistes et des producteurs contemporains. Les gens du label avaient sélectionné Sly et Robbie pour débuter la série, et ils réfléchissaient à un artiste avec lequel il serait intéressant de les voir collaborer. Le manager de Sly et Robbie, qui habite Paris, avait évidemment entendu parler d’Amp Fiddler (rire), et il s’est dit que je ferais l’affaire… et, de toute évidence, je ne me suis pas fait prier (rire) ! Au début on ne devait faire que deux ou trois morceaux, et de fil en aiguille, on a décidé de faire un album entier. Je suis donc allé en Jamaïque, et nous avons enregistré l’album en 5 jours aux studios Anchor à Kingston.

Q : Cinq jours ?! Vous avez travaillé vite !!

A.F. :
Oui, nous avons enregistré 12 morceaux en 3 jours, puis l’album a été mixé en une semaine à Detroit… A vrai dire, c’est la première fois que j’enregistre un album aussi rapidement ! (rire) C’est vraiment agréable de travailler avec des musiciens comme Sly & Robbie, parce qu’ils travaillent vite et bien.  Ils sont tellement talentueux et professionnels que tu n’as pas besoin de leur expliquer deux fois ce que tu as en tête… Ils comprennent instinctivement ce que tu attends d’eux. Même s’ils ne jouent pas du funk ou de la soul, ils écoutent de tout et savent s’ajuster à n’importe quel registre. Ils sont vraiment impressionnants !

amp-slyrobb.jpg

Q : L’album est composé de nouveaux titres et de reprises d’anciens titres ; comment as-tu sélectionné les anciens morceaux ? Les as-tu choisis avec Sly & Robbie ?

A.F. : Non, je les ai choisis avec mon manager… On a réécouté mes disques et réfléchi au potentiel de chaque titre. Mais en définitive, j’ai pris la plupart des décisions tout seul, parce que je devais aussi écrire de nouveaux morceaux.. d’ailleurs, certains ont été écrits directement en studio, comme la chanson “Black House”..

Q : Justement c’est l’une de mes préférées.. De quoi parle t-elle exactement ?

A.F. :  Ce morceau parle des changements que notre gouvernement connaît en ce moment. Les bouleversements économiques et sociaux qui se produisent vont changer l’Amérique telle que nous la connaissons. Les choses sont en train de bouger dans une nouvelle direction cette fois, une direction qui va peut-être changer la couleur de la politique du pays et unir les gens de toutes les races… Je crois en la vision d’unification de Barack Obama. Il est bien placé pour en parler parce qu’il est un mixe de deux races ; il a une mère blanche et un père noir, donc il a un point de vue différent, plus ouvert et coloré, des comportements humains. Il prend en compte toutes les races, et je pense que ça va profondément changer les choses et les faire avancer dans la bonne direction.

Q : J’espère pour vous qu’Obama va remporter ces élections, même si rien n’est joué d’avance…

A.F. :
C’est clair, mais il est tout de même bien placé dans les sondages… Donc il a de bonnes chances d’être élu si les élections ne sont pas truquées…

ampcask.jpg

Q : J’aime également beaucoup le titre “Lonely” ; c’est l’un des plus reggae avec le titre  “U”…

A.F : Moi aussi je l’adore ! J’ai écrit ce morceau il y a un certain temps avec un gars qui s’appelle Daniel Jones.. Il n’est jamais vraiment sorti.. il a été le morceau caché de l’album Walz Of A Guetto Fly. C’est un morceau très reggae à la base et la nouvelle version sur cet album est vraiment super !

Q : Qu’est-ce qui est le plus compliqué lorsque l’on reprend des anciens titres pour les remodeler dans un autre genre ?

A.F : Eh bien, le plus compliqué n’est pas vraiment d’adapter un titre à un autre registre… pour moi, le plus ardu est de trouver le bon tempo, les bonnes vibes qui correspondent à l’esprit du titre et avec lesquelles je me sens à l’aise.  Donc, le vrai challenge pour moi est de me sentir bien dans une mélodies. Mais tu sais, Sly est un percussionniste tellement formidable qu’il comprend immédiatement comment adapter un morceau à une nouvelle rythmique. Tu n’as qu’à lui jouer le morceau original et lui dire « je veux que ce soit comme-ci ou comme-ça », et il te sort sur le champ un rythme qui colle parfaitement à ce que tu as en tête. Puis Robbie arrive en studio et pose ses riffs par-dessus.. ça se passe comme ça (claquement de doigts) ! Le micro est branché et on enregistre d’emblée des trucs terribles. D’ailleurs j’ai gardé les vocaux de ces sessions live. J’avais l’intention de les réenregistrer en rentrant à Detroit, mais finalement, je les ai gardés tels-quels parce qu’ils sont parfaits… ils ont cette énergie du live et cette magie de l’instant présent que tu ne peux pas reproduire deux fois. Donc, il n’y a pas d’autres versions de ces morceaux. Tous les titres de cet album sont des premières prises, enregistrées en live et non retouchées !

Q : Y a-il eu un morceau qui vous a posé des problèmes en terme d’enregistrement ou d’adaptation ?

A.F. : Aucun ! (rire) Non, vraiment… aucun ! C’est magnifique (et tellement rare) quand ça se passe comme ça ! C’était du gâteau ! (rire) En cherchant bien, et pour te faire plaisir… (rire), je dirais que “I believe In You” a peut-être été un rien contrariant.. parce que j’ai attendu jusqu’à la fin et j’ai oublié de créer un lien (musical) entre deux mesures. Je m’en suis rendu compte de retour à Detroit, donc j’ai dû changer les cordes et créer un break entre deux mesures. Pareil pour le morceau “U”, j’avais oublié un de créer un pont sonore entre deux mesures.

amp-torse-nu.jpg

Q : Album contient 12 titres ; combien en avez-vous enregistrés en tout ?

A.F. : 12 ! (rire) Nous n’avions que trois jours, donc on ne pouvait pas faire plus.

Q : Avez-vous déjà joué quelques-uns des morceaux en public ?

A.F. : Non, pas encore. On ne sait pas encore si on va faire une tournée. Il faut d’abord que l’album se vende bien. Tu sais, Sly & Robbie ne se déplacent pas pour rien ! Donc il faut que l’album marche bien, qu’il explose les charts ! (rire)

Q : Je crois savoir que tu es en train de préparer ton prochain album solo …

A.F. : C’est vrai.. mais il ne sortira probablement pas avant janvier ou février 2009. Je travaille dessus en ce moment. J’écris beaucoup.. ça fait du bien de se remettre au boulot. Mais bon, en attendant je croise les doigts pour que cet album casse la baraque !

Si, comme nous, vous rêvez de voir Amp Fiddler jammer avec Sly & Robbie, vous savez ce qu’il vous reste à faire … précipitez-vous sur ce premier volume de Inspiration Information !!!

Matez l’interview vidéo de Amp Fiddler en cliquant ICI !

Pour en savoir plus sur Amp Fiddler, allez fouiner sur son site offficiel ou sur son myspace.

51-jhwnm3l_sl500_aa240_.jpg

Inspiration Information Vol. I  (Strut) ; sortie : octobre 2008



Comments

Comments are closed.

Bottom