Top

Chimène Badi

juin 21, 2010

Laisse-la faire !

Depuis le début de sa carrière, en 2003, Chimène Badi a vendu plus de trois millions de disques. Elle fait donc incontestablement partie des chanteuses françaises qui comptent. Trois ans après Le Miroir, elle revient avec un quatrième album qui ressemble à la jeune femme qu’elle est devenue : adoucie et maîtrisée.

chimene-badi.jpg

Ballades autobiographiques, blues complaintes et rythmes abrasifs sur des textes signés Jérôme Attal, Jean-Paul Dréau ou Pierre-Dominique Burgaud… la nouvelle Chimène va vous surprendre.

Question : Tu dis que cet album est un véritable recommencement, un peu comme si tu ressortais ton premier album…

Chimène Badi : Quand on arrête plusieurs années son métier, il y a les habitudes qui s’en vont et c’est tant mieux ! J’ai donc vécu la réalisation de ce disque comme si je recommençais à zéro. Le fait d’écrire, de composer, de choisir les titres, les thèmes des chansons, l’image que je veux donner désormais, bref de participer de A à Z à toutes les étapes d’un album était nouveau pour moi.

Question : Il y a un grand paradoxe entre les musiques rythmées et groovy qui dominent cet album et ta nouvelle façon de chanter.

Chimène Badi : Sans parler de pudeur, c’était le moment pour moi de chanter avec plus de retenue. J’avais envie de me replier sur moi pour interpréter ces nouveaux titres plus intensément. J’en avais marre d’être dans la démonstration vocale. Dans une carrière, le but, c’est de savoir se renouveler. Pour cet album, je voulais monter quelques marches et reprendre un peu plus de risques.

Question : Est-ce compliqué de modifier ses habitudes de chant ?

Chimène Badi : Non, franchement pas, d’autant plus que mes nouvelles chansons s’y prêtaient parfaitement. Il fallait juste que je fasse ressortir mon grain de voix, sans aller dans mes envolées habituelles et chercher des notes impossibles. Tout s’est fait de manière très simple et naturelle, je n’ai rien calculé.

Question : Travailler avec le producteur américain Scott Jacoby, ça change quoi ?

Chimène Badi : C’est grâce à lui que je me suis autant impliquée pour cet album et que j’ai su arrêter et assumer mes décisions artistiques. Je me suis très vite sentie artiste à ses côtés, ça a été un travail d’équipe qui m’a fait grandir et qui m’a permis d’évoluer énormément.

chimene_badi.jpg

Question : Parlons du single, “Laisse-les Dire”. Il évoque des rumeurs sur vous, des cancans qui vous ont fortement blessée .. ?

Chimène Badi : C’étaient des médisances au ras des pâquerettes. Les médias ne m’ont pas forcément épargée, mais j’ai décidé que cela n’allait plus m’atteindre. Dans cette chanson, j’ai voulu répondre sobrement et clairement à toutes les personnes qui n’ont pas été sympa avec moi… ça me permet de tourner la page sur plein de choses.

Question : Le titre, “D’une Fille A Sa Mère”, c’est pour couper le cordon avec ta mère ou pour lui rendre hommage ?

Chimène Badi : Un peu des deux… pour lui faire du bien, pour la soulager. C’est une maman qui est très proche de ses enfants et même, parfois trop. Elle peut s’abîmer. Il y a plein de mamans comme la mienne, mais j’ai trouvé que c’était parfois trop douloureux pour elle comme pour moi. Je lui ai écrit cette chanson, un peu comme un cadeau. C’était important pour moi de lui dire tout ça…

Question : Une des plus belles chansons de cet album est sans doute, “La Remontrance”, dont le texte est signé par l’écrivain Jérôme Attal.

Chimène Badi : Je sais juste qu’il écrit de superbes chansons pour lui et pour les autres et qu’il écrit aussi des romans. Cette chanson, je l’aime beaucoup. C’est un très beau blues et moi, ce que j’ai voulu mettre en avant dans ce disque, c’est le blues et le rythme. Finalement, pour moi, c’est une quête parfaitement définie. Celle du point central entre ces deux énergies musicales qui ont fait une partie de l’histoire de la musique et de la mienne.

Question : La chanson, “En Vous”, écrite par Grand Corps Malade, est un hommage à ton public. Tu as hâte de le retrouver ?

Chimène Badi : Cela fait trois ans que je ne suis pas remontée sur scène. Je t’assure qu’il y a des moments où c’est assez difficile pour moi dans la vie de tous les jours parce que la scène et le public me manquent à un point fou. J’ai un respect et un véritable amour pour lui… et ce ne sont pas des paroles en l’air !

Question : Et justement, ta tournée commence quand ?

Chimène Badi : Je serai le 29 septembre à Lille, le 2 novembre à Rennes, le 3 à Nantes, puis à l’Olympia les 20, 21 et 22 novembre, puis le 25 novembre à Lyon… Ce sont les premières dates d’une longue série, je l’espère….


badi.jpg

Laisse Les Dires
(AZ/Universal), sortie : Mai 2010

Comments

Comments are closed.

Bottom