Top

DJ Ravin

mai 21, 2010

Conversation au coin du (Buddha) Bar

La compilation Buddha-Bar sort son 12ème volet. L’occasion de célébrer cette fois-ci “l’amour à la française”… Une nouvelle thématique orchestrée par DJ Ravin, passé maître dans l’art de mélanger “musiques du monde” et électro.

ravin.jpg


Bienvenue dans une véritable immersion au pays de romantisme !


Question : La compile Buddha Bar XII ouvre les portes d’un univers teinté de rose où la réalité se mêle aux rêves. Est-ce compliqué de renouveler le genre de ces ciompilations ?

Ravin : Oui, un peu, car il ne faut pas s’éloigner du concept. C’est important de ne pas s’oreinter vers des directions aux antipodes de nos habitudes. Nous devons impérativement retrouver la magie de l’endroit… le Buddha Bar. C’est bien de choisir des thématiques, ça nous permet d’élargir les ambiances, tout en gardant le style qui a fait la renommée de la compilation.


Question : Qu’est-ce qui vous différencie de Claude Challe, David Visan et Sam Popat, les trois autres DJs stars qui participent à l’aventure des compilations Buddha-Bar ?

Ravin : Chacun apporte sa patte, sa personnalité, sa façon d’amener sa petite histoire. Moi, je recherche  plus des musiques avant-gardistes. Je ne veux pas trop rentrer dans la facilité, tout en restant accessible. Je ne veux pas que ça fasse “Nature et Découvertes”. Il est hors de question de rentrer dans le côté cheap !


Question : Ces compilations se font un point d’honneur de faire découvrir de nouveaux artistes et de nouvelles musiques. Aujourd’hui, est-ce plus difficiles de trouver des morceaux originaux ?

Ravin : Quand j’ai commencé avec Buddha-Bar III, il y avait plus de choix musicaux, plus de productions, plus d’artistes inspirés par les musiques du monde “revisitées”. Commen j’en suis à ma 7ème compilation Buddha-Bar, j’ai un réseau avec des gens qui m’envoient régulièrement des prods qui ne sortent pas forcément. Ce sont des inédits qui sont appréciables et qui ont tous leur place dans nos compilations.

djravin.jpg

Question : Internet facilite-t-il votre travail de recherche ?

Ravin : Pas vraiment ! De temps en temps je reçois des liens MySpace pour écouter des morceaux mais en général, je travaille plutôt avec des artistes que je rencontre lors de mes soirées. Les disques que j’achète aussi sont source de beaucoup de découvertes.


Question : Parlons de quelques artistes présents sur
Buddha-Bar XII. Almadrava pour commencer…

Ravin : J’adore leur musique ! C’est un doux mélange de sons électro et de chaudes résonances acoustiques, le tout, couverts par la voix sensuelle de la chanteuse de groupe Patricia. J’ai carqué pour leur version lounge de “La Vie En Rose”. Je ne les connaissais pas mais j’avoue que leur ambiance collait parfaitement à la nôtre.


Question : Les Caravan Palace, quant à eux, ne sont plus vraiment des “découvertes”..

Ravin : Je suis particulièrement heureux de leur succès du moment. Ils ont vendu près de 300 000 albums ! C’est un très bon groupe qui mélange le côté swing et jazzy avec le son électro et les vocaux de vrais chanteurs. C’est très fort ! J’ai choisi leur morceau, “Ended With The Night”, car ce titre s’imbriquait parfaitement dans la thématique de cet album.


Question : Et que fait la grande star turque, Gönül Yazar, sur votre compilation ?

Ravin :  C’est une actrice et une grande interprète de musique “classique”. C’est sa reprise du “Métèque” de Georges Moustaki que j’ai inclus dans la complie. La version turque a quelque chose de fort dépaysant…


Question : Finalement, dans quelle condition “idéale” faut-il écouter les compilations Buddha-Bar ?

Ravin : Il y a beaucoup de couples en harmonie qui me disent qu’ils font l’amour en écoutant nos disques. Mais on peut les écouter aussi en voiture, pendant un dîner, pour méditer… J’ai bien du mal à trouver un moment particulier puisque le principe est de toucher tout le monde.
buddhacover.jpg
Buddha-Bar XII (George V Records) ; sortie : Avril 2010

Comments

Comments are closed.

Bottom