Top

Faf Larage

janvier 1, 2007

Larage au ventre

Le rappeur est sympathique, mais crevé. Un bon rhume mélangé à une période de suractivité n’arrange pas son homme…
Le type est pro. Pas souriant mais poli.
La promo quoi !

fafe.jpg

Quand on a Faf Larage devant soi, on est obligé de lui poser des questions un peu bêtasses de cette nature. Prison Break, je dois dire, je suis assez fan, et ce putain de générique, je l’ai fichtrement apprécié.
Le grand gaillard devant moi, il est simple.
Il mange des sushis en répondant à mes questions.

- Tu m’excuses, mais depuis ce matin, on fignole l’album. Ça ne te dérange pas? Tu es sûr? Je n’ai pas eu une minute pour manger.

Effectivement, ce vendredi 12 janvier, je me trouve à Pantin au Harrys Studio où le rappeur met une touche finale au mixage de son deuxième album solo qui sort un mois plus tard, pile-poil, Rap Stories.
Faf Larage a 35 ans. Et c’est à cet âge avancé (hum !) qu’il décroche un premier tube (et un sacré !)

- A mon âge, on a du recul sur les évènements, on s’enflamme beaucoup moins. C’est bien, je kiffe le succès de ce morceau, mais je me suis dis, dès le départ « OK ! Mais maintenant on fait quoi ? ». La méfiance et la crainte du lendemain sont inscrites dans mon code génétique.

Il se marre un peu parce que beaucoup de personnes pensent qu’il débute. Qu’il vient de débarquer sur la planète rap. Il en est pourtant un des pionniers.
Dans l’ombre, on peut dire qu’il a construit le hip hop hexagonal. Au milieu des années 80, Faf Larage, marseillais, trace des plans sur la comète avec ses potes. Certains de ces irréductibles deviendront IAM, Uptown ou Soul Swing and Radical, le groupe que Faf forme avec Def Bond. Un mini album underground Le Retour de l’Ame Soul émanera de cette époque où le hip hop n’avait pas encore ses lettres de noblesse. Faf avec son frère Shurik’n, du groupe IAM, posent en duo un premier single “La Garde Meurt Mais Ne Se Rend Pas”. Les moments musicaux suivants de Faf ne sont que suite de featurings remarqués avec Kheops ou sur l’album Sad Hill Impact ou la compil Chroniques de Mars, regroupant les plus prestigieux rappeurs marseillais. En 99, Faf Larage sort son premier album solo C’est Ma Cause, un mélange d’humour, de prise de conscience et d’un flow hors du commun. Plus récemment, il apparaît sur la BO de Taxi 2 puis explose dans l’imparable duo Gomez et Dubois, avec Eben. Faf est Dubois. Un album et deux extraits qui cartonnent, dont le hit “Hôtel Commissariat”.
C’est lui qui a co-écrit avec Michaël Youn le fameux “Alphonse Brown…”
Contrairement aux apparences, force est de constater que le Faf Larage est aussi un sacré déconneur.
Il sourit.

- Tu sais, dans mon nouveau disque, je parle de cul, de nanas ( dans Le brancheur et Ta meuf) mais aussi de la famille, de la ségrégation, du rejet, du chômage, du divorce (dans Prise d’otage ou Le marketing du diable)… Je suis comme tout le monde. J’ai deux facettes.

Faf Larage me parle de ses chansons, tout en continuant à mâchouiller son poisson cru.
Je m’abstiens de vous faire un laïus trop important sur son album, car vous l’entendrez partout très prochainement (avec possibilité d’overdose).

Comments

Comments are closed.

Bottom