Top

M.Pokora

janvier 1, 2007

Lettre à M.Pokora

Cher Matthieu,
Cher Matt,
Cher M.
Je ne sais plus bien comment t’appeler. Je me permets de t’écrire une lettre, car je t’aime bien.

mpokora2.jpg


Je n’aime pas du tout ta musique, elle me sort par les trous de nez, si tu veux savoir.
Il faut dire que je n’ai pas l’âge de ton public. Tu es né en 1985 et moi j’étais déjà majeur (+4) donc forcément, ce que tu chantes ne m’intéresse pas le moins du monde.

« Touch down sur notre base la riposte claque, get back to the show
l’impact de nos bases remet tout à niveau
et c’est non stop qu’elles se mettent à danser sur du artop
elles nous testent encore sur l’impro sans savoir suivre le flow ».

Et ben, tu vois, ça ne me touche pas des masses.
D’ailleurs, je ne comprends pas la substantifique moelle de ton message.
Je sais, il n’y en a pas.
Les ados s’en foutent.
Ils veulent bouger et voir un beau mec se trémousser en chantant.
Tu le fais bien, donc ça marche.
Cette semaine je t’ai rencontré et j’ai bien aimé te parler.
D’abord, tu n’es pas prétentieux (et crois-moi c’est appréciable pour un gars de ton âge). Tu me sembles avoir la tête bien sur les épaules malgré l’affolant succès que tu as.
C’est bien. Bravo ! Je te félicite.

Sachant que j’allais te rencontrer je suis allé te voir à Bercy le 13 janvier. Ma conscience professionnelle me fait faire des trucs comme ça. Aller voir M.Pokora à Bercy un samedi au lieu de m’occuper de ma petite famille. C’est assez nul, j’en conviens, mais du coup j’ai compris le phénomène que tu représentes pour tous ces jeunes qui t’adulent.
La dernière fois que je suis allé à Bercy c’était il y a un mois pour applaudir Bénabar. Tu vois le vieux schnock que je suis, cher M. ?
Mais tu veux que je te dise ? Ton spectacle est bien foutu. Un son et lumière performant pour un show divertissement. Bon, je ne reviendrai pas te voir. Jusqu’à aujourd’hui, j’ai encore mal aux tympans et vraiment le R’nB, je déteste.
Le reste, je te l’ai dit en face.
Et tu as accepté mes critiques. En souriant. J’ai bien aimé cela. Tu te remets en question même devant un inconnu.
En fait, je t’écris aussi pour te tirer un grand coup de chapeau. Tu m’as dit te retirer jusqu’en 2008 pour te ressourcer, pour ne pas péter un câble, pour réapprendre à vivre simplement… Je doute que tu y parviennes, mais c’est bien d’avoir la sagesse de prendre une telle décision.
Il me semble que tu es un mec bien.
Je ne serai jamais client de ta musique, mais je vais suivre ta carrière, comme ça au loin.
J’ai dit la suivre, pas l’écouter…
Tu as le droit de t’en foutre.
D’ailleurs, tu t’en fous, mais je voulais quand même te le dire.
Je te transmets le bonjour de ma nièce et de mon neveu. Ils sont très jeunes. Ils t’adorent.
Merci pour les photos… Je suis devenu un héros pour eux.

« Quoi ? Tonton avec M.Pokora ! C’est trop kiffant ! »

Signé : Un vieux con qui veut s’la jouer djeuns.

Comments

Comments are closed.

Bottom