Top

Revolver

avril 14, 2012

La pop se lâche !

En 2009, le groupe Revolver a fait une entrée remarquée sur la scène pop internationale avec son album, Music For A While, vendu à plus de 100 000 exemplaires et salué par deux nominations aux Victoires de la Musique. Les trois comparses réapparaissent avec un deuxième précis de pop minutieusement ciselée et délicieusement débridée… En deux mots, Let Go.

revolverband.jpg

Une longue tournée a suivi, s’étirant sur deux années et passant par les Etats-Unis ou encore l’Angleterre. Aujourd’hui, le trio français revient avec un nouvel opus dans lequel ils continuent de développer leur “pop de chambre” riche en harmonies vocales.
Rencontre avec Ambroise, Christophe et Jérémie.

Question : “Let Go“, ça veut dire “lâcher prise” en français… En lâchant complètement prise, vous touchez à l’universel tout en donnant une furieuse envie de faire danser les foules !

Revolver : C’est le résumé de nos deux ans et demi de concerts. Sur scène, pour ne pas être en mode automatique, on essaie de retrouver une sorte de fraîcheur et d’ouvertre sur les choses, une part d’instinct. On essaie de déconnecter notre cerveau. Pour l’enregistrement de cet album, c’était pareil. Avant, nous étions trop dans le contrôle, dans la maîtrise totale de tout. Nous nous sommes rendu compte que ce n’était pas de cette façon-là qu’on allait atteindre notre but. Parfois, il faut aussi savoir se laisser aller, aborder les choses plus simplement pour finalement dire des choses plus profondes et plus complexes aussi. Pour Let Go, on est partis à la recherche de l’énergie primitive, instinctive et spontanée.

Q : Vous êtes donc rentrés en studio avec beaucoup de chansons qui étaient loin d’être terminées…?

Revolver : Oui mais on était tous dans le même état d’esprit. On voulait voir où allaient nous mener ces nouveaux titres, sans vraiment trop anticiper. Du coup, c’était très riche comme moment.. parce qu’on était dans l’inconnu. C’était une situation nouvelle que de chercher des textures et des atmosphères presque au dernier moment !

revolver_playing.jpg

Q : Riche de surprises aussi.. Il y a même des “vrais” slows sur cet album !

Revolver : On a voulu encore plus de contrastes que dans le premier album. Il y a, d’un côté, des morceaux rythmés, mais vraiment rythmés, et de l’autre, des morceaux intimistes, vraiment intimistes. Cette décision est le fruit des deux années de scène que nous avons vécues. Nous nous sommes rendu compte que pour que le public soit pris par une émotion, puis par une autre complètement inverse, il faut être radical, excessif et surtout… surprenant.

Q : Comment ces concerts vous ont-ils changés, musicalement et humainement ?

Revolver : On a beaucoup voyagé et ça nous a sacrément ouvert l’esprit. On a côtoyé des atmosphères et des mentalités différentes sans discontinuer, en France comme à l’étranger. Cela change les idées sur tout et ça nous a vraiment transformés. Le changement humain que cela occasionne se répercute évidemment sur le côté musical. On s’est ouverts sur plein d’autres musiques et on a désormais beaucoup moins d’a priori.

Q : Vous êtes d’anciens étudiants en musique classique, ça se ressent parfois…

Revolver : Ah ! Vous avez remarqué que l’on a glissé astucieusement des références pointues derrière des mélodies faciles ? C’est le secret qui fait que l’on peut écouter une chanson plusieurs fois sans jamais s’en lasser.

revolver-cover.jpg
Let Go (EMI) , sortie : Mars 2012

Comments

Comments are closed.

Bottom