Top

Ridan

février 26, 2007

Le coup de tête de Ridan

Je crois pouvoir affirmer que ce disque-là devrait rester dans les annales de la chanson française de qualité.
Je lui ai dit en ce lundi 26 février (dans l’immense salle d’interview de chez Sony BMG), il a déployé un sourire humble et a projeté en l’air un « merci » discret.
L’ange De Mon Démon, le deuxième disque de Ridan, sort le 19 mars prochain. Un must (parfait cette expression pour évoquer un disque)

ridan1.jpg


J’avais déjà apprécié le premier, Le Rêve Ou La Vie (vous seriez bien inspiré de vous le procurer d’urgence. Il est à 9 euros un peu partout !)
Grâce à ce disque, il a été sacré, aux Victoires de la musique 2005, dans la catégorie Album révélation de l’année.
Ridan (qui a retourné les lettres de son prénom pour se faire un pseudonyme) est un jeune auteur-compositeur d’origine algérienne issu de la banlieue. Après avoir tâté du rap un très court moment, il a décidé de nous offrir aujourd’hui ce qu’on fait de mieux en matière de belles chansons.
Finement ciselées.
Travail d’orfèvre.
Clap Clap !
Deux disques engagés et personnels. S’il est inspiré par ses maîtres, Brassens et Renaud, on sent une véritable patte «Ridannienne».
Ridan un peu une bouffée d’oxygène inespérée. Avec cette voix, ces textes percutants par leur simplicité et leur honnêteté, il touche l’auditeur directement là où c’est fragile.
Vous savez ?
Le cœur.
En ce moment, la chanson qui ouvre son nouvel album me bouleverse. Je me sens tellement en phase avec les paroles de J’en peux plus.
..
« Je sais j’ai mille raisons de m’sentir bien,
pourquoi j’ai ce goût amer
qui me vient de loin.
J’la vois leur vie en rose
Mais j’y crois plus,
Au fond j’crois que je suis comme toi
J’en peux plus.
A me demander chaque jour
Ce que je f’rai demain,
A me demander encore si c’est le bon chemin.
Mais où est-ce qu’elle va
Cette route qui mène à rien.
Mes doutes et on destin j’en peux plus.
De mes doutes et mon destin
j’en peux plus… »
..
C’est mon état d’esprit du moment, mais je suis versatile.
Evidemment, pour être touché, il faut écouter sa voix et sa musique.
Ce beur là met un coup de pied au cul des clichés. Boum Badaboum !
A la fois conteur habile et poète acide, Ridan propose des chansons sensibles et féroces. Il chante la vie urbaine, la dégradation du monde (comprendre aussi la planète), l’amour, la liberté, le manque de perspectives, l’injustice, le racisme, les guerres, la misère, les rêves … Le tout servi discrètement sur des guitares plutôt acoustiques, des pianos et des violons légers …
Cet un artiste rebelle qui n’a pas sa langue dans la poche. Il la manie avec calme, bonheur et exigence.
Il milite pour « une écriture au second degré, subtile, souriante, bref, qui ouvre les oreilles ».
La force tranquille.
Ridan quand il parle, quand il chante, c’est pour évoquer les incompris de la vie, les laissés pour compte de toute la société. Et nous, qu’est-ce qu’on fait ? On l’écoute, on se dit qu’il a raison et on se sent concerné.
Ridan est un guerrier.
Allez, pas de discussions possible ! Tous derrière lui !

Comments

Comments are closed.

Bottom