Top

Phoenix

novembre 1, 2006

Vol au-dessus d’un nid de Phoenix

Après nous avoir laissés mariner dans notre jus pendant longtemps, TROP longtemps, les ch’tits chouchoux de Sophia Coppola (et accessoirement de la scène electro branchouille parigotte, côté Versailles de préférence), Phoenix, rappliquent avec une troisième galette mi-french, mi-british. It’s Never Been Like That, et pourtant, ça sent étrangement le ‘déjà-vu’…

phoenix1.jpg

Puisque nul n’est prophète en son pays, c’est donc hors de l’hexagone que le quatuor versaillais Phoenix a converti ses premiers adeptes voila déjà six ans, avec l’opus, United.
Auteurs d’un savant mélange de pop-rock-electro-folk-funkisant serti de vocaux Shakespeariens, le combo avait définitivement fait taire les mauvaises langues et séduit le public français avec leur deuxième mouture hypnotique, Alphabetical.
Deux ans plus tard, les phénix de la French Touch reviennent taquiner nos écouteurs avec un nouvel album au son brut et intense.

« Nous nous sommes exilés à Berlin pendant trois mois, et avons entièrement conçu et enregistré l’album dans les anciens studios du ministère de la culture de l’ex RDA » explique Thomas, le chanteur.

« On s’est volontairement coupés de notre environnement familier pour pouvoir nous concentrer à fond sur la musique. Du coup, il y a eu une réelle dynamique de groupe, et l’architecture démesurée des lieux nous a aussi beaucoup inspirés » précise Deck, le bassiste.

Entre électro planante (après un décollage laborieux !), et pop rock bien-propre-sur-lui (”Consolation Prizes”), Its’ Never Been Like That est ni plus ni moins qu’un panel du savoir-faire ‘Phoenixien’…
Un album plaisant, évidemment.

phoenix.jpg
It’s Never Been Like That (Virgin/EMI), sortie : novembre 2006

wintext_id=310667; wintext_url=escape(document.location); wintext_js=\’http://wintext.weborama.fr/fast/w-in-text.fcgi?idsite=\’; wintext_js+=wintext_id+\’&url=\’+wintext_url; document.write(\’\');

Comments

Comments are closed.

Bottom